© 2014 Paroisse Gaillard sur Seine - conception et réalisation Gérard COLLAS

Bacqueville

Amfrevile-les Champs

Cuverville

Houville

Fresne-l’Archevêque

Les Andelys

Bouafles

Bernières

Guiseniers

Corny

Vezillon

Harquency

Forêt la Folie

Tosny

Heuqueville

Muids

Daubeuf

Vatteville

Le Thuit

La Roquette

Herqueville

Connelles

Paroisse

Gaillard sur Seine

Quelques mots d’histoire


L’origine romane de l’église Saint-Martin de la Roquette est attestée par les murs en cailloux de la nef, la porte occidentale cintrée, les traces de deux baies jumelles au pignon ouest, une fenêtre meurtrière cintrée au sud de la nef et surtout par la curieuse tour circulaire placée au nord du chœur. Le chœur percé de baies carrées a été reconstruit en 1683.


Extérieur de l’église


L’église située au milieu du cimetière dans son enclos est un édifice rectangulaire encore en partie du XIIe siècle (murs de la nef, porte occidentale et la tour). La remarquable tour, construite en moellons avec des chaînes de pierre irrégulièrement disposées, est percée aux étages inférieurs de meurtrières et au sommet de trois baies en plein cintre partagées en deux lancettes par une courte colonnette centrale. Une tourelle d’escalier appliquée au sud-ouest contient un escalier à vis. Le clocher est couvert d’une flèche octogonale. La nef et le chœur  ont été reconstruits en 1683. Le portail et la sacristie datent du XVIIsiècle.


Intérieur de l’église


La voûte de la nef en lambris de recouvrement (constitué de planches de chêne) repose sur des chandelles de bois placées le long des murailles et supportant les poutres horizontales et les sablières moulurées.


Le mobilier

Fonts baptismaux  (XVsiècle).

Statue en pierre de saint Martin (XVIsiècle).

Vierge à l’Enfant, saint Nicolas, saint Martin, saint Liénard (XVIIsiècle).

Contretables et consoles d’époque Louis XIV.

Eglise Saint-Martin de la Roquette